Accueil Mon eau domestique La qualité de mon eau

La qualité de mon eau

La qualité de mon eau2019-11-15T09:58:23+01:00

L’eau acheminée par le Canal de Provence est brute, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une eau naturelle qui n’a subi aucun traitement physique ou chimique. De fait, comme la quasi-totalité des eaux naturelles, elle n’est pas potable en l’état. Pour être consommée, elle doit subir un traitement adapté.

Vous devez procéder, sous votre responsabilité, à l’installation d’un système individuel de traitement d’eau. La mise en place de ce matériel ainsi que son entretien régulier sont des impératifs pour respecter les exigences de qualité et de sécurité d’une eau destinée à la consommation humaine.

Pour avoir plus de détails sur la qualité de l’eau qui vous alimente, n’hésitez-pas à vous connecter à votre compte client.

Je me connecte

La nécessité du traitement de l’eau

Toute eau de surface contient des matières en suspension. Il s’agit de sédiments, essentiellement d’origine minérale comme l’argile, le limon, les micros organismes, etc. qui se déposent au fil des ans dans les canalisations. Dans certaines conditions, par une remise en suspension de ces sédiments, l’eau devient trouble.

Dans ce cas, on qualifie l’eau de « turbide ». Ces matières en suspension peuvent être la cause du phénomène de turbidité qui favorise le développement bactérien et diminue l’efficacité du procédé de désinfection.

C’est la raison pour laquelle, une opération de filtration et de désinfection est absolument nécessaire pour éliminer les éventuels germes pathogènes.

Équipez votre installation individuelle à la fois d’un système de filtration et de désinfection. Les deux sont complémentaires et nécessaires pour garantir une eau potabilisée conforme aux normes de santé publique.
Choisissez parmi les procédés de traitement d’eau celui qui convient le mieux aux caractéristiques de votre eau : filtration à cartouche, filtration à sable, etc.. Un professionnel saura vous aider. N’hésitez pas à vous adresser à nos conseillers.

Pour maintenir la qualité de votre eau, pensez une fois par an, à :

  • changer la lampe à rayons ultraviolets et les filtres,
  • vérifier la transparence du tube quartz et le nettoyer en cas d’entartrage,
  • vacciner le réseau : désinfection par mise en contact du réseau avec une eau fortement chlorée pendant un laps de temps approprié (½ h en moyenne)

Renseignez-vous avant d’entreprendre cette opération. L’efficacité de votre système dépend de l’ensemble de ces précautions.
Purgez votre réseau privatif en début de saison d’irrigation et a minima une fois par an pour éviter des dépôts qui accroissent la turbidité de votre eau.
Pour les installations d’irrigation, profitez de la purge pour nettoyer les filtres. N’oubliez pas de purger aussi les réseaux secondaires et le goutte à goutte, puis vérifiez l’uniformité des débits aux goutteurs.
L’eau de la Société du Canal de Provence ne nécessite pas d’adoucissement pour une utilisation domestique normale.
Après une coupure d’eau, et préalablement à l’utilisation de votre installation, laissez couler quelques minutes votre eau pour permettre l’évacuation d’éventuelles matières en suspension.

Un réseau de capteurs permet de disposer de mesures, en temps réel. Les évolutions de qualité de l’eau brute sont ainsi suivies 24 h/24, tout comme le bon fonctionnement des stations de production d’eau potable. Les valeurs sont communiquées en continu au dispositif de supervision qui déclenche une alarme en cas de dépassement de seuil et l’intervention adaptée d’une équipe de techniciens.

En parallèle, la Société du Canal de Provence, avec son laboratoire d’analyse des eaux accrédité par le COFRAC (Activité Essais, n° d’accréditation 1-1192, voir portée sur www.cofrac.fr), réalise tous les mois des prélèvements et des analyses systématiques des paramètres physico-chimiques et microbiologiques des eaux brutes et des eaux traitées distribuées par la société.

Des contrôles sont également régulièrement effectués par les autorités sanitaires et les laboratoires agréés par le ministère de la Santé. Ces contrôles permettent de vérifier que la qualité des eaux brutes est adaptée à un usage de production d’eau potable et de s’assurer de la conformité réglementaire des eaux potables produites par la Société du Canal de Provence.

L’arrêté du 11 janvier 2007 fixe les limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la consommation humaine.

Toutes les eaux brutes ne sont pas utilisables pour produire de l’eau potable. Elles doivent respecter certains critères et sont évaluées au travers de 39 paramètres bactériologiques et physico-chimiques (dont les pesticides et les métaux lourds). Ainsi les eaux brutes superficielles utilisées pour la production d’eau destinée à la consommation humaine sont classées en 3 groupes (A1, A2, A3). Chacun de ces groupes correspond à une exigence de qualité et un niveau de traitement adéquat.

Ce classement repose sur une évaluation statistique. Certains paramètres d’une eau brute peuvent occasionnellement dépasser les valeurs limites dans laquelle la ressource est ordinairement classée.

  • Traitement simple et désinfection pour le groupe A1
  • Traitement normal physique, chimique et désinfection pour le groupe A2
  • Traitement physique, chimique poussé, affinage et désinfection pour le groupe A3

La nécessité du traitement de l’eau :

Toute eau de surface contient des matières en suspension. Il s’agit de sédiments, essentiellement d’origine minérale comme l’argile, le limon, les micros organismes, etc. qui se déposent au fil des ans dans les canalisations. Dans certaines conditions, par une remise en suspension de ces sédiments, l’eau devient trouble.

Dans ce cas, on qualifie l’eau de « turbide ». Ces matières en suspension peuvent être la cause du phénomène de turbidité qui favorise le développement bactérien et diminue l’efficacité du procédé de désinfection.

C’est la raison pour laquelle, une opération de filtration et de désinfection est absolument nécessaire pour éliminer les éventuels germes pathogènes.