Accueil Nos offres Stage 3A : Irrigation des cultures tropicales : de la spatialisation des données à l’optimisation du pilotage

Stage 3A : Irrigation des cultures tropicales : de la spatialisation des données à l’optimisation du pilotage

CDI – Aix-en-Provence – Le Tholonet (13) – Temps complet

Notre entreprise

L’irrigation est aujourd’hui un outil central dans beaucoup d’exploitations des pays tropicaux pour

optimiser et sécuriser la production de cultures telles que le bananier, le palmier à huile, la canne à

sucre ou encore l’hévéa. Le pilotage de cette irrigation est généralement basé sur des méthodes

bilancielles (synthétisées par la célèbre formule « ETP x Kc ») et l’usage d’outils de mesure de l’état

hydrique du sol (tensiomètres, sondes capacitives…). Or, l’expérience de la SCP acquise sur différentes

cultures pérennes (vigne et amandier) montre que les besoins en eau des cultures à large port dressé

restent mal estimés par ces méthodes.

Une analyse plus fine du comportement physiologique de ces cultures, en lien avec les pratiques de

fertilisation, nous semble importante pour mieux piloter l’irrigation et optimiser les performances

agroenvironnementales de ces exploitations. L’utilisation de nouvelles données et outils issus de

l’AgTech (images spatiales, capteurs connectés, données météorologiques) croisée avec des

remontées du terrain doivent permettre de construire de nouveaux modèles d’aide à la décision pour

les producteurs de ces cultures tropicales.

Poste et missions

La mission consiste à mettre au point un cadre méthodologique croisant des données d’imagerie

spatiale, des données météorologiques et des données issues du terrain (rendements, qualité de la

production) pour caler de nouveaux modèles d’aide à la décision pour l’irrigation des cultures

tropicales (hévéa, canne à sucre, bananier…).

Travail bibliographique sur le sujet réalisé par des étudiants SupAgro dans le cadre d’un PEI.

Analyse des données disponibles pour comprendre la demande en eau des cultures :

Données spatiales (cartes NDVI)

Données météorologiques (températures, précipitations, demande évaporative…)

Données terrain (rendements, qualité, teneur en eau des sols…)

Croisement des donnéespour construire un modèle d’aide à la décision.

Tests de sensibilité du modèle.

Votre profil

Elèveingénieur agronome, possédant des bases sur les principes de l’irrigation, notamment sous

climat méditerranéen.

Appétence pour l’analyse de données et la modélisation.

Aisance relationnelle notamment avec la profession agricole. Aisance rédactionnelle et maîtrise de

bureautique (notamment Excel).

Bonne autonomie et aptitude à d’organiser dans son travail.

Stage rémunéré selon barèmes légaux.

Lieu de travail : Le Tholonet (siège de la SCP)